Yacine Idjer : Jean-Pierre Lledo, Un cinéaste engagé / Info Soir (23 – 06 – 2007)

Enfin, dans Ne restent dans l’oued que ses galets, Jean-Pierre Lledo revient, cette fois-ci, en Algérie, son pays, pour raconter quatre personnages, des Algériens, qui évoquent leur passé colonial. Ils reviennent sur leur enfance, sur les traces de leurs voisins juifs et chrétiens. L’on peut constater, d’une part, que cette trilogie cinématographique consacrée à l’Algérie évoque l’Autre, l’absent, et, d’autre part, que Jean-Pierre Lledo raconte une Algérie «imaginaire», son Algérie – et celle dont rêvent d’autres comme lui –, c’est-à-dire cette Algérie qui aurait pu être : multiethnique et multiculturelle. 

https://www.djazairess.com/fr/infosoir/66382

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *