Vincent Ostria – Les Inrocks

Le film révèle le caractère shakespearien de la guerre, qui fut un Macbeth à l’échelle d’un pays. Pour la première fois, ou presque, des Algériens racontent, sans fard et in situ, ce qu’ils ont vécu ou commis. Non seulement on touche du doigt l’horreur, mais on comprend que la guerre civile des années 1990 fut une réplique du conflit des années 1950-1960. 

https://www.lesinrocks.com/cinema/films-a-l-affiche/algerie-histoires-a-ne-pas-dire/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *