Pourquoi je ne signerai pas la pétition « Israël-Palestine : l’urgence d’un new deal »… (22 Février 09)

Point de vue de Jean-Pierre Lledo sur le texte de la pétition du Manifeste des Libertés intitulée  « Israël-Palestine : l’urgence d’un new deal »

L’initiateur de cette pétition, Tewfik Allal, au nom du Manifeste des Libertés, après me l’avoir destinée, me donne l’assurance de vous faire connaitre les raisons pour lesquelles je ne la signerai pas. Je l’en remercie.

D’abord, compte tenu de la qualité des signataires, et de la principale idée du texte que je partage complètement : « Un new deal est nécessaire, qui garantisse à tous la sécurité. », je dois avouer une profonde déception.

Un texte qui appelle à la paix devrait éviter d’être univoque et manichéen.

Prétendre que cette guerre qui n’en finit pas depuis la décision internationale en 1947 de créer 2 Etats, un pour les Juifs et un pour les Arabes palestiniens, se réduirait à « la logique coloniale agressive, de dépossession, d’exil, de ghettoïsation et de répression brutale… » en est un exemple, puisque cette décision déclencha aussitôt l’hostilité des Arabes de Palestine puis celle des pays arabes proches, puis par la suite le refus de reconnaître l’Etat d’Israël, justifiant d’autres guerres.

Des intellectuels, vivant dans un pays où l’on peut encore penser librement sans la peur de se faire agresser, ou assassiner, éloignés du théâtre du conflit de surcroit, ce qui n’est pas le cas dans la quasi-totalité des pays arabo-musulmans, n’ont-ils pas plutôt le devoir de la distance ?

Pour ma part, je partage encore l’utopie que les intellectuels peuvent jouer un rôle dans les grandes causes du monde, et notamment aujourd’hui celles de la Paix, de la Liberté, des Droits de l’homme fondés sur la liberté de conscience et la raison, et de la fin de toutes les oppressions – notamment celles qui privent les femmes de leur identité et les enfants de leur innocence – du racisme, de l’obscurantisme, du terrorisme.

Concernant le conflit israélo-arabe, je crois aussi que les intellectuels pourraient jouer un rôle immense, mais à la condition que l’appel à « un new deal qui garantisse à tous la sécurité » ne soit pas une pétition partisane de plus.

A mon humble avis, pour qu’un Appel des Intellectuels puisse réellement contribuer à ce que la Paix advienne le plus tôt, c’est-à-dire comme vous l’écrivez, que la négociation soit la seule manière d’en finir avec cette guerre sans fin, un tel appel devrait :

  • se garder de toute analyse historique du conflit, exercice difficile dans ce type de texte, quand il n’est pas manichéen.
  • ne pas se mettre à la place des négociateurs, et encore moins désigner ceux qui parmi les Palestiniens devraient négocier.
  • plutôt que « d’adjurer solennellement » Obama s’adresser à toutes les forces de paix de par le monde, qui existent aussi en Israël, y compris parmi ceux qui se revendiquent « sionistes »,
  • s’en tenir aux principes fondamentaux que les Palestiniens autant que les Israéliens ont droit à l’existence nationale, que les premiers  ont droit à un territoire qui leur permette de se constituer en Etat viable, et les seconds à la reconnaissance en tant qu’Etat.
  • exiger des gouvernants israéliens qu’ils renoncent définitivement à la guerre, compte tenu de l’impossibilité d’une guerre qui épargnerait les civils, et des mouvements palestiniens qu’ils renoncent tout aussi définitivement au terrorisme, à l’utilisation des civils en boucliers humains, et à celle des enfants dans la guerre.

Voilà la modeste contribution d’un cinéaste algérien, qui rêve que dans cette France où la liberté de pensée est encore possible, naisse autour de ce problème si passionnel, un véritable mouvement de réflexion, forcément contradictoire, où toutes les opinions et manières de voir, pourraient être entendues et non diabolisées, chose tout à fait possible comme l’ont démontré dernièrement Marianne et JF Kahn, réunissant Barnavi et Sanbar, (tous deux ayant d’ailleurs le même prénom, comme cela fut remarqué par le premier) ainsi qu’un représentant d’un mouvement de paix venu spécialement d’ Israel.

Cher Tewfik, je t’autorise à la faire connaitre à tous les signataires.

Je le ferai moi-même à tous ceux dont j’ai le mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *