Plutôt qu’un accoucheur d’Histoire, je me verrais en accoucheur d’histoires – 2008

Plutôt qu’un accoucheur d’Histoire, je me verrais en accoucheur d’histoires

JP Lledo – 2007

1 –

Cher spectateur, tu vis dans un monde violence. Et tu te demandes comment faire pour qu’un jour les hommes coexistent avec une autre Loi que celle du Talion.  Alors si t’as envie de voir comment des Juifs, des Chrétiens, et des Musulmans y sont quand même arrivés quelquefois je te propose de m’accompagner en Algérie, dans quatre magnifiques régions…..

2 –

Au bout d’un chemin étroit qui longe une très haute falaise, Camenico el muerte, le Chemin de la Mort,  une esplanade domine la ville et le port d Oran. Des femmes toutes de blanc voilées et des hommes, des Algériens septuagénaires se retrouvent plus de 40 ans après…

Et pour évoquer leurs amis d origine espagnole partis en 1962, au moment de l indépendance, ils se mettent chanter en espagnol… Tchi Tchi le roi du rock se lance dans un flamenco des années 50… Une femme chante ‘’Besame Mucho’’… Une autre ‘’l’Emigrante’’ de Juanico Valderama…..

3 –

L abeille. En allant butiner toutes ces petites histoires intimes, elle peut, avec d autres, produire quelque chose qui n est pas une Histoire abstraite, mais une nourriture qui nous reconcilie avec la condition humaine,

4 –

Contrairement à ce que disent certains théoriciens du colonialisme, les simples gens des différentes communautés savent inventer des relations de connivence, d’amitié, égalitaires, humaines…..

5 –

Les hommes ne sont malades que de l’impossibilité de dire. Ils sont pourtant presque toujours prêts à parler. Leur silence n’est donc que notre incapacité à les écouter. Et pour apprendre à écouter tout simplement, il faut du temps.

Plutôt qu’un accoucheur d’Histoire, je me verrais en accoucheur d’histoires. C’est moins prétentieux et surtout moins violent. Avec ma caméra, j’ai l’impression de décharger les gens d’un fardeau, ou du moins, en le faisant partager à tous les spectateurs, de le rendre moins lourd à porter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *