Mr Barnavi, osez afficher votre vraie identité ! (20/01/2015)

Il y a des israeliens plus dangereux que les palestiniens eux-même, car leur parole donne du crédit aux ansémitosionistes. Ce sont ces israéliens qui ont épousé l’Europe et sa politique pan-arabe. 

Que vous n’aimiez pas votre premier ministre, surtout en période électorale, c’est votre cuisine politique. Mais pourquoi traiter de ‘’petit esprit’’ un dirigeant d’Israël qui ne fait que son devoir ? Ainsi vous, à sa place, par souci de non-ingérence vous vous seriez tu ? ! Vous auriez laissé votre peuple martyrisé dans la détresse ? Et vous prétendez ainsi lui donner une leçon de sionisme ?

Je fais partie des personnes que votre opinion a profondément choqué.

‘’Ah ! l’admirable jeu de coudes qui lui a permis de se propulser au premier rang de la manifestation du 11 janvier’’, dites-vous avec fort mauvais goût. Un véritable sioniste n’aurait-il pas dû au contraire déplorer que le Président  de la France n’ait pas prévu dans sa mise en scène, de se tenir aux côtés du représentant du peuple juif qui a donné 6 des 17 martyrs ? N’aurait-ce pas été là, la marque de sa grandeur d’esprit ?

Grand Esprit, vous trouvez que le moment était ‘’mal choisi’’ ? C’est quoi le moment ‘’bien choisi’’ ? 4 Juifs abattus à la kalachnikov en plein Paris, et le bilan aurait pu encore être bien plus lourd, 6 Juifs sur 17 tués en trois jours, n’est-ce pas suffisant ? N’est-ce pas suffisant ces Juifs de France persécutés depuis de longues années ? Seriez-vous aussi souffrant d’Alzeimer ? Auriez-vous déjà oublié la liste des victimes de tous les crimes récents ? Y compris à Bruxelles, capitale de l’Europe dont vous êtes peut-être encore l’employé, raison sans doute pour laquelle vous n’aviez pas cru vous faire entendre.

1200 tueurs ‘’français’’ combattants actuellement pour l’Etat islamique, 150 000 partisans de cet Etat évoluant en toute liberté, des milliers de lycéens musulmans refusant d’observer la minute de silence, les lettres de menaces qui continuent de pleuvoir, comme par exemple cette dernière promettant le carnage contre les « enfants » et les « vieux » juifs du XIème, XIIème et XIXème arrondissement parisien tout cela ne serait donc pas suffisant pour vous ?

‘’Appel paniquard’’, dites-vous. Mais quoi, alors que le feu brûle, Netanyahou aurait-il dû pontifier doctement comme vous le faites, à des Juifs en état de choc : « La « montée » en Israël doit être le choix de la conscience plutôt que celui de la panique » ? Ou encore rassurer les Juifs de France en leur disant de prendre leur mal en patience, en attendant que le gouvernement de France prenne au sérieux leur sécurité ?

Que faut-il attendre encore ?

Quand le journal le plus menacé au monde n’a même pas pu bénéficier d’une protection conséquente capable de faire face à une mission de commando ? Quand les gouvernants français se refusent même à identifier leur adversaire, ayant peur d’associer le terrorisme en cours dans le monde entier à l’islam, qualifiant d’islamophobes tous ceux qui l’affirment ?

Quand le mieux disposé pourtant à l’égard des Juifs, le premier ministre Valls, se voit obligé d’inventer un nouveau concept ‘’l’antisémitisme des quartiers’’ juste pour ne pas dire ‘’musulman’’ ?

Quand ces ’’jeunes des quartiers’’ brandissent leur V de la victoire devant les caméras venues filmer la prise d’otages de Vincennes,  et ce à quelques mètres de l’Epicerie casher ?

Quand les drapeaux de l’Etat islamique sont librement exhibés dans le métro de Paris le jour même de la ‘’manifestation citoyenne’’ avec la promesse qu’ils seront bientôt plantés sur l’Elysée ?

Quand les loups en réserve, loin d’être des demeurés, montrent que même en déficit d’orthographe, ils ne sont pas incultes à l’endroit de l’histoire des Juifs concluant leurs menaces ainsi : « vous comprener que vous devener un peuples sans histories et sans avenir, ce qui aurait due arriver il y a plus de 70 ans. Ma haine envers vous est si grande que ça en devient un plaisir… je reprend contacte après »  !

« Il n’y a plus désormais de « Juifs du silence », osez-vous affirmer, seulement des communautés juives vivant dans des régimes démocratiques. ».

Les Juifs qui n’osent plus porter kippa, les Juives que l’on viole dans leur appartement, les Juifs à qui on veut interdire la circoncision, l’abattage rituel, les journalistes juifs interdits de publication dans les journaux des médias bien-pensants, à commencer par le Monde, les universitaires juifs qui trouvent de moins en moins d’éditeurs, les chercheurs juifs qui pour prétendre à des subventions doivent surtout taire leur origine, les cinéastes juifs qui refusant de cracher sur Israël se voit également privés des soutiens étatiques, les chaines de TV françaises accueillant tous les films délégitimant Israël, et mettant constamment en accusation ce pays à chaque fois qu’il se défend face au terrorisme islamiste du Hamas ou du Hizbollah, Paris où l’intelligentsia se tait lorsqu’à la demande des pays arabes, l’Unesco interdit en janvier 2014 l’Exposition sur 3500 ans histoire juive, c’est quoi tout cela (énumération non-exhaustive) sinon des ‘’Juifs du silence’’ ?

Des « Juifs du silence vivant dans un régime démocratique… dans une démocratie ancienne et puissante’’, comme vous dites ! Juste avant la victoire du nazisme, l’Allemagne n’était-elle pas aussi le pays le plus cultivé et civilisé d’Europe ?

Vous qui prétendez donner des leçons de sionisme, reprocheriez-vous sa petitesse d’esprit à Theodor Herzl d’avoir compris la nécessité d’un Etat juif après l’affaire Dreyfus, pourtant bien moins grave que ce qui se passe en France aujourd’hui ? La population juive d’Israël ne s’est-elle pas pour l’essentiel reconstituée suite aux exactions hitlériennes, puis aux persécutions des Juifs dans le monde arabo-musulman ?

Aux Juifs sommés de disparaître comme peuple et d’être victimes consentante de la vindicte antisémite, le sionisme selon Herzl n’avait-il pas eu comme mission de leur donner enfin une alternative vitale : la sécurité bien sûr, mais plus encore l’intégrité et la dignité identitaire ? Mr Netanyahou qu’a-t-il fait d’autre que de donner espoir au peuple juif de France traumatisé ? Et vous le lui reprocheriez ? Au nom de quoi ? De votre grandeur d’esprit ? De votre sionisme plutôt douteux ? Ou bien du prix que certains Israéliens doivent payer pour exercer dans des institutions européennes ?

Mr Barnavi, quand l’Europe a décidé d’enlever le Hamas de la liste des mouvements terroristes, on ne vous a pas entendu. Le fonctionnaire européen que vous êtes n’avait-il pas la mission d’élever sa voix et de dénoncer cette forfaiture ?

En relisant votre texte, je réentends tous ces Juifs d’Europe des années 30, qui se voulant assimilés ou qui, comme ceux du BUND, rêvant d’une Europe qui admettraient leurs spécificités, n’eurent d’autre souci que de combattre… les sionistes, jusqu’au moment où arrivés devant les chambres à gaz, ce fut trop tard. Si seulement les 6 millions de Juifs avaient pu entendre l’appel de Jabotinsky lancé de Varsovie  le 6 Août 1938 (9 Av 5698):

« Il ne reste que peu de temps pour s’échapper. Je sais bien que vous ne pouvez le voir, préoccupés par vos soucis quotidiens. Ecoutez cependant mes paroles, en cette heure ultime : au nom de D.ieu ! Que chacun sauve sa vie, tant que cela est encore possible, et il ne reste plus beaucoup de temps ! »

Mr Barnavi, en soulignant que ‘’le pays où les Juifs se trouvent le plus en danger de mort n’est pas la France, mais Israël’’, n’êtes-vous pas en train de tenter de décourager les Juifs de France de faire leur Alyah ? Est-ce ainsi que vous manifestez votre sionisme ? N’avez-vous donc pas encore compris que les Juifs, comme n’importe quel autre peuple, recherchent d’abord et avant tout la dignité de ce qu’il sont, singularité qui leur est refusée même et surtout dans les ‘’pays puissamment et anciennement démocratiques’’ ?

Mais réalisez-vous que vous atteignez un sommet d’abjection, lorsque dans cette même conclusion d’une grande perversité, vous insinuez que l’hostilité aux Juifs proviendrait de l’importation du conflit du Moyen-Orient, comme vient de l’affirmer à nouveau, lui au moins clairement, le ministre français des affaires étrangères Laurent Fabius, et que d’une pierre deux coups, vous faites endosser l’état de belligérance avec le monde arabe aux ‘’princes qui nous gouvernent’’ ?

De grâce Mr Barnavi, cessez de vous réclamer du sionisme!

« Opération Moïse » ou « Opération Hyper casher » Israël est dans l’obligation si elle veut rester Israël d’offrir aux Juifs de France une alternative à la mort brutale ou lente, au silence, à la peur, aux menaces, à l’effacement de leurs origines, au mal être, et à l’alterjuivisme qui consiste à cracher sur Israël pour se faire accepter par son environnement .

Bien sûr que les Juifs de France qui veulent y rester, souvent parce qu’ils ne peuvent faire autrement, ont ce droit aussi, mais ils sauront désormais qu’ils auront à se battre en tant que Juifs pour se faire respecter, et pas seulement avec des mots et des caricatures…

Quant à Israël, plutôt que de payer des frais d’enterrement, elle se doit d’assumer les frais de la dignité.

De grâce donc Mr Barnavi, jouez franc-jeu ! Osez afficher votre vraie identité d’antisioniste. Les Juifs antisionistes contemporains n’ont plus l’excuse de ne pas savoir ce qui allait arriver. Ceux d’aujourd’hui sont déjà des criminels contre eux-mêmes, identité pathologique de tous les alter-Juifs.

Et, s’il vous plait, annoncez vite pour quel parti vous voterez, cela aidera pas mal d’Israéliens venus de France à savoir pour qui ne pas voter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *