Listing thèmes chez J. Pelegri

2 géométries complémentaires axées sur le Livre/ 2 vies:

– paysages, vignes, des européens= rationalisme/ Arabes “de biais”, vers la Mecque= foi, …Qui est droit, qui est de biais?

– géographie visible: routes vignes droites, village, église…..

…… et invisible: oued, fossés, roseaux, tortueux, douar, marabout…

– Pélégri en France (visible), et Algérie ds le cœur (son repère invisible mais nécessaire),

– Lieux cachés= ceux de qui résistent: les enfants, les fellagas…

– 2 vies: solaire, diurne, travail champs, ordre paternel, organisation/ lunaire, nocturne, poésie du ciel, de la nature, des ouvriers agricoles (aujourd’hui encore, besoin de regarder étoiles…./ Lune-soleil, changent de sexe, avec arabe-français… Mes “leçons des ténèbres”….

– 2 mémoires en littérature: Pour recomposer un personnage coupé en 2, besoin de faire coïncider images du maghrébin et de l’Européen/ L’Alg a la mémoire de l’Européen et inversement (“Le Maboul”)…./ J’avais voulu “Yahia El Hadj pour “Le Maboul”, on me le déconseilla (donc pélégri est ds la peau de Slimane, et il n’arrivera pas à en sortir de sitôt)./ Au début les modèles me manquaient, textes maladroits (difficile donner existence littéraire à des gens qui n’ont pas d’existence politique). Après la guerre, je comprends de leur bouche, raisons de se battre.

– la greffe: mon frère va chercher en Californie plants d’arbres fruitiers pour réimplanter en Algérie…

La fraternité:

– ds les jeux d’enfants: la guerre 14-18 , et le pipi pour le casque fçais…

– ds la diversité des langues: une pour chaque chose, mais aussi plusieurs noms pour chaque chose qui change de goût selon la langue…./ Le Coran: celèbre la diversité langues. Refuser diversité= refuser dieu.

– les noms d’étoiles en arabe. Le chariot de Sidi Okba pour la pte ourse…

– Bouazza le gardien de nuit, confident de père et son fils Boukhalfa, le mien…

– le délire du père: en arabe. / Père me dit mon nom en arabe…. et “tu seras écrivain à cause ferme… prédestination par le nom du lieu…/ Il me reprochait mon ignorance de l’arabe/  A Alger, père chaque matin sortait discuter….

– le travail et l’amour de la terre (natale)

– ds la guerre: 14-18, Madagascar, 40-45

– la correspondance entre ceux qui st restés et ceux qui st partis.

– le désir des jeunes p-noirs de retourner

– le film “Les Oliviers justice”: dernière chose faite ensemble, en pleine guerre…. Le temps d’un film… Alg multi-raciale , Alg possible…

– Partisan d’une Alg. multiraciale: pas possible avec colo. mais espérais après, avec indépendance… Promesses FLN, en 61, démenties par textes du Code nationalité…. par absence démocratie…

Douloureux à dire, car Alg. est inscrite en moi à tt jamais: ne suis plus moi-même qd elle n’est plus elle-même… Ses échecs = les miens….

La Justice

– Le gd-père, le meurtre d’un Alg, et la punition par le feu……

– obsession du père: il revenait sur des décisions qd un ouvrier lui démontrait son tort…. (Emir Abdelkader en portrait)…

– Boukhalfa me racontait l’injustice au quotidien: “On n’est pas ds la vie”

– impossible de changer seul, l’odre, mais ne pas condamner tentative individuelle…

Dieu et la justice…

– Discussions métaphysiques de l’enfance: un seul dieu pour tous…./

Ado: dieu totalitaire: J’entre en religion pour échapper au questionnement sur l’injustice environnante…  Mon dieu exclue celui des autres…. J’oublie les lecons de l’enfance… ….

/le surréalisme le lave, le libère des stéréotypes coloniaux…. Et lui fait perdre la foi….

/ C ‘est la lecon de solidarité des ouvriers agricoles rendant visite à mon père ruiné, qui m’y feront revenir… Alors, mes cdes d’enfance redevinrent ces Frères des Évangiles…. Si dieu est un, il ne peut être nationaliste, ni raciste…

/ Grâce à Fatima – vieille femme de ménage alg -qui l’aide à se sortir du dilemme ds lequel d’autres se st laissés enfermer: elle lui fait sentir l’injustice sans remettre en cause la dignité des siens. Il lit le Coran, et grâce à elle, retrouve la foi…. Et c’est elle qui m’incite à écrire: “Dis qq chose, toi qui sais lire…”….

– Je pars à la guerre (artillerie) aussi pour fuir le malaise (l’injustice coloniale empêchait d’être fier, même du meilleur…Dans les colonies, la mère-patrie est une marâtre) et Boukhalfa pour “être ds le vie” (tirailleurs… analphabète)…

– Mais la fin ne change rien: boudjadi avant, boudjadi après… Et moi, je commence alors à sentir que l’Alg. ma patrie…

– sens du travail à la dure: chez père et gd-père/ Mais la terre (d’achoppement) peut diviser autant que relier… si injustice…

– la misère, bidonvilles (mère infirmière)

– L’origine: enfant ne savait pas que paysage conquis de force

– rendre à César…:

– le colonialisme dénature histoire souterraine entre gens (qui fonde nostalgie et identité…): inégalité à l’école et ailleurs….

– En Nov 54, découpe photo des Justes: ceux qui ont été arrêtés pour avoir voulu faire sauter citerne de gaz… (conservée jusqu’à aujourd’hui...)

– Révolte de la Nuit contre le Jour: le lien se faisait avec mon enfance nocturne… Je prends parti pour la Nuit. C’est par elle que l’on connait…

– Et puis le terrorisme contre les civils, où chacun justifiait ses violences par celle des autres, oubliant la cause première: l’injustice de l’état colonial.

– Jules Roy, mon ainé et voisin, m’affranchit (Guerre d’Algérie)

– Condamner structures coloniales, non personnes…

• La Littérature:

  Jean Valjean et l’idée que l’on peut se racheter d’une faute originelle par sa propre vie…/

/Intérêt pour Tolstoi (comment succéder à son père et garder contact avec ses “moujiks”)

/ et Gorki: “Il ne faut jamais s’abriter derrière la conscience d’un autre….”

– ado, tentative par les lectures, de fuir l’Alg. réelle

– le surréalisme le lave, le libère des stéréotypes (de la littérature?) coloniaux…. Et lui fait perdre la foi…. utilisée pour justifier ttes les injustices.

– C’est Fatima qui m’incite à écrire: “Dis qq chose, toi qui sait lire…”…. Qd elle meurt, je note ttes les phrases, et cela donne un poème publié partout, en 57…. (même chose plus tard avec Slimane, écriture sous dictée….)

– le véritable signal d’écriture: mort du père….”Faut être juste” dit père qqs heures avant mourir…. et avant de déclamer – délire – à la manière conteurs arabes…

/ Pour écrivain, tjs chronologie: paysage, êtres, puis écriture… Puis va et vient… Ds les 2 premiers, il y a déjà du texte et de l’hist.  préécrit..

En Alg, 2 paysages, 2 langages, barrière infranchissable, sauf là où échanges permettaient échanges de sens (paysans, travail terre, écrivains intercommunautaires, travail des mots..)… Avec “Maboul” (suite à “Paroles de la Rose), j’essaie de franchir frontières…. Je devais oublier ma propre personne et devenir écrivain public…. Mais il me manquait un personnage, un ton… Je les ai trouvés par hasard….

Avais commencé Nelle sur un européen mystérieusement disparu…. Et ds un carré de vignes, rencontre un homme parlant intarissablement, répondant à ttes mes questions: ce sera Slimane….. J’écrivais en fcais, mais je pensais en arabe…. Et je repris apprentissage arabe et lecture Coran (comme pour Fatima)…

– Je fais alors expérience, que pour se connaitre, il est bon de passer par la langue de l’autre… (avec les yeux, le dieu de l’autre/ JPL)… Pour échapper à stéréotypes langue maternelle… Le surréalisme lave, la langue de l’autre libère…. Celle-ci est comme une prière qui vs ouvre à parole qui vs agrandit…

– L’écriture me permet de reconquérir un territoire, 1 pays dt avec les miens je me sentais exclu… Après “Maboul”, invité à adhérer à Union des Écrivains.

– Cheminement inverse des écrivains alg: qui par le français, récupèrent terres volées

– Il y a des livres qui st des sortes de guerres civiles intérieures

Nécessité aller à contre-courant… même si c’est douloureux…

– Gorki m’y aida…. “La Mère”: on s’est même servi de dieu pour ns tromper” … Ne s’abriter ni derrière dieu, ni communauté, ni parti…. Et 2em critère: être du côté des humiliés….

L’écriture avait algérianisé ma façon de sentir choses…

– La France: à l’aise, mais ne m’inspirait pas….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *