Le Figaro pris en flagrant délit d’esprit partisan (13/04/2014)

J’ai adressé un courrier au directeur des rédactions du Figaro, Mr. Brézet, resté sans réponse. Le voici dans son intégralité.

Monsieur le Directeur du Figaro,

Bien que traditionnellement « de gauche », j’avais bien dû me convaincre que vous étiez plus objectif que vos concurrents portant cette étiquette.

Je m’en étais persuadé notamment sur l’exemple de l’Algérie d’où je viens et où j’ai vécu jusqu’en 1993, lorsque je m’étais aperçu (et indigné) que vos concurrents préféraient les islamistes aux démocrates algériens. Puis plus récemment à propos du conflit judéo-arabe.

D’une façon générale, le clivage droite/gauche ne signifiant plus rien pour moi, seul m’importait la vérité, et il me semblait que vous vous en rapprochiez le plus.

Or l’article de votre correspondant Mr. Louis : Au Proche-Orient, le compromis n’a jamais semblé aussi lointain (Le Figaro du 7 avril 2014), m’a profondément choqué.

Est-ce dû à la seule plume de votre correspondant, ou à une nouvelle ligne éditoriale, je n’en sais rien. Toujours est-il, que je vous prends en flagrant délit d’esprit partisan.

J’avais cru comprendre par le passé que Le Figaro comprenait mieux que ses concurrents de gauche que le monde arabe :

  • ne fonctionne pas selon les normes connues de la démocratie, ce que d’ailleurs bon nombre d’Israéliens ne comprennent pas non plus, immergés qu’ils sont dans un monde de totale liberté d’expression.
  • a un problème sérieux, profond, structurel avec la question juive.

Dans mon dernier livre « Le monde arabe face à ses démons : nationalisme, islam, Juifs (Colin), je résume la difficulté du monde arabe par rapport au conflit judéo-arabe ainsi : la résolution de la Question palestinienne a un préalable, la résolution par le monde arabe de SA Question juive.

Le monde arabe considère que les Juifs ne sont pas une composante du Moyen-Orient. Pour avoir contredit cette position, le célèbre poète syrien exilé, Adonis, s’était fait éjecter de l’Union des Ecrivains arabes ! Plus encore, le monde arabe refuse toute légitimité à Israël, juste acceptée par certains diplomates, comme un fait accompli. Anouar Sadate fut assassiné pour avoir foulé le tabou, comme vous le savez.

Comment imaginer que des négociations, quelles qu’elles soient, puissent déboucher sur quelque chose de positif, quand l’un des partenaires refusent à l’autre de le reconnaitre, c’est-à-dire ici, de reconnaitre sa légitimité d’Etat du peuple juif. 1

Tant que ce préalable ne sera pas accepté par le monde arabe (car malheureusement, les Palestiniens n’ont aucune autonomie de jugement en ce qui concerne Israël), aucune négociation ne pourra aboutir. Dire autre chose, c’est leurrer son public et dépenser de l’argent pour rien.

Ces négociations ont échoué et seuls ceux qui ne veulent pas comprendre cette chose si simple, peuvent jouer à l’étonné. Mais le cas de votre correspondant est plus grave, il ne joue pas, lui, à l’étonné. Il sait, lui, que le seul fautif est Israël !

Or Mr Netanyaou a affirmé et depuis longtemps qu’il acceptait la création d’un Etat palestinien qui sans doute sera immédiatement “arabe et musulman », puisqu’il est déjà représenté dans la Ligue arabe, et dans l’Organisation de la Conférence Islamique dont la Déclaration des Droits de l’Homme, en islam, comme vous devriez le savoir, comporte une référence à la charia, quasiment à chacun de ses articles.

Qui donc a fait échouer à nouveau les négociations, ou le dit « processus » de paix ?

J’espère que votre Courrier des lecteurs acceptera de publier ce texte [Dreuz: non, Le Figaro a refusé avec mépris de publier ce texte] dont j’ai eu beaucoup de mal à en gommer toute forme d’indignation.

J’espère surtout lire des choses plus sensées à l’avenir dans un journal que je m’étais habitué depuis 1993 à respecter.

1 Ce qui, soit dit en passant, n’empêche pas l’existence des minorités ethnico-religieuses avec une citoyenneté égale. Et comme vous le savez Israël peut s’enorgueillir de voir prospérer en son sein une population de près de 20% d’Arabes, alors que le monde arabe a chassé son million de Juifs, de terres qui avaient été habitées par des Juifs comme par exemple en Irak, en Arabie, en Egypte, près de 1000 ans avant l’arrivée des armées musulmanes ! Et par ces temps où les Musulmans n’en finissent pas de s’étriper (et le mot n’est malheureusement pas déplacé) dans presque tous les pays musulmans, Israël peut aussi légitimement s’enorgueillir d’être le seul pays du Moyen-Orient où les Musulmans de divers rites vivent pacifiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *