Belkacem Mostefaoui : Mémoire sous stérilet. WATAN – Edition du 28 juin 2007

Un stérilet à grande échelle pour ne permettre éclosion qu’aux « produits », comme les managers de la culture aiment à dire, apportant l’huile des rouages symboliques à l’effrénée libéralisation sauvage qui chamboule de bout en bout l’Algérie. Jusqu’à faire oublier aux siens, tous les siens, leur passé commun.

https://www.djazairess.com/fr/elwatan/71453

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *