Avec Roger Vétillard, le 14 janvier 2009

JPL : Ce n’est pas un film d’historien, avec une thèse, une démonstration et une exigence d’exhaustivité. Ce n’est pas non plus seulement des mémoires éparses, en dépit du fait qu’il y a l’histoire de 4 individus. Je préfère donc « roman historique », car mes 4 personnages ne se racontent pas simplement, ne nous font pas seulement le don de leur mémoire, mais se lancent chacun, chacune, dans une quête dont ni eux, ni moi, ne savons à l’avance où elle nous mènera…

https://www.quint-fonsegrives.fr/IMG/pdf/dossier_presse_cine_algerie.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *