A Tahar, Aux Purs (Tahar Djaout, poète assassiné par les islamistes) – Alger Républcain – 30 Mai 1993

Tahar Djaout, l’un des plus talentueux poètes et romanciers, (édité par le Seuil), est assassiné à bout portant, alors qu’il venait de s’asseoir au volant de sa modeste voiture afin de rejoindre son journal culturel ‘’Ruptures’’, et ce sous les yeux de sa fille Kenza qui du balcon venait de le saluer. C’était aussi un ami, depuis l’époque où il avait loué dans un article mon premier long-métrage de fiction ‘’L’Empire des Rêves’’ (1982)…

Les islamistes ont commencé leur lutte armée en ciblant prioritairement les intellectuels. Tahar sera le premier. Plus une centaine connaitront ce sort. La journée du mardi leur est désignée (pour les policiers, ce sera le lundi). Tahar reste dans le coma durant une semaine et nous allons chaque jour à l’hôpital en espérant le miracle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *